HologrammeL’emploi de la réalité virtuelle en politique ou l'hologramme

Dimanche 5 février 2017, Jean-Luc Mélenchon, candidat à la présidentielle de la France, a fait le buzz sur les réseaux sociaux et les médias en assurant un meeting de presque 10.000 personnes grâce à une présence physique à Lyon et une autre en hologramme à Paris. Ce tour de magie réalisé par Adrénaline Studio a couté entre 50.000 et 100.000 euros.

L’hologramme, un procédé d’illusion utilisé pourtant depuis le XVIIIe siècle dans les théâtres français pour produire l’effet d’apparition de fantômes, est en théorie un procédé simple mais dont la réalisation est peu délicate. En effet, afin de bien réussir ce buzz médiatique et politique, les équipes techniques d’Adrénaline Studio ont préparé pendant des semaines en secret cette « première mondiale ».

Le procédé consiste en trois étapes. Tout d’abord, filmer Jean-Luc Mélenchon avec une caméra à Lyon. Ensuite, la vidéo est transmise et projetée en temps réel à la scène parisienne, sur un écran sur le sol, invisible pour le grand public. Enfin, l’image se reflète sur un film transparent tendu au-dessus de la scène avec une inclinaison de 45° permettant ainsi la projection en 3D de Jean-Luc Mélenchon.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires